Bureau fermé vs open space

0

Ceux qui ont testé les deux options vous le diront : un bureau fermé et un open space sont deux contextes de travail radicalement différents. Dans l’un, l’ambiance est à la convivialité et à la synergie de compétences. Dans l’autre, le calme et l’espace sont rois. Mais alors, quels sont les avantages et les inconvénients de chacun ?

Open space convivial : la tendance du « travailler ensemble »

S’il permet de concentrer plusieurs compétences dans un seul et même lieu non cloisonné, l’open space est pile-poil dans la tendance « espaces de travail collaboratifs ». Avoir l’ensemble de son équipe à portée de main, apporte un réel gain de temps. On dit même que cette proximité incite les employés à faire avancer leurs projets ensemble.
Travailler à plusieurs pour travailler mieux est au cœur d’un espace de travail ouvert, même s’il faut bien reconnaître que les open spaces permettent aussi de « stocker » des métiers qui ne communiquent jamais entre eux, façon travail à la chaîne.

Le bruit : une concentration mise à rude épreuve

Le gros point noir de l’open space, c’est le bruit ! Si l’on met de côté le fait qu’une dizaine de personnes peuvent simultanément écouter vos conversations et surveiller votre écran, la question du bruit est le problème n° 1.
Le vrombissement des machines et le brouhaha diminuent la concentration, donc la productivité, hormis, bien sûr, pour ceux qui réussissent à s’isoler par des astuces.

Le nid à microbes version XXL

Selon une étude danoise, l’open space serait une véritable usine à arrêts maladie. La faute en reviendrait aux microbes plus nombreux qui stagnent dans cet espace et à la proximité des salariés. Les épidémies se répandent donc comme une trainée de poudre.

Bureau fermé : un havre de paix au travail ?

Idéal pour les personnes qui ont besoin de s’isoler au maximum en travaillant, le bureau fermé est propice au calme et à la concentration. L’espace entièrement dédié à la compétence de son occupant participe à le mettre à l’aise et à stimuler sa productivité.
Attention au piège du bureau fermé à partager à deux ou trois. Ambiance confinée garantie…

Isolation et risque de procrastination

Travailler en bureau fermé individuel isole, ce qui est l’antithèse de l’open space. S’il est moins dérangé, l’employé travaillant en bureau fermé ne profite pas non plus de la stimulation de ses collègues.
Le mimétisme au travail est naturellement présent et voir ses collègues s’activer a un réel effet stimulant.

Partager.

Commentaires fermés.

943a94a225ab2b8344da6657661a2883LLLLLLLLLLLLLLLL